En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

nom.jpg

INSCRIPTIONS

Si vous aménagez à Saint-Aubin-d'Aubigné ou si votre enfant est en âge d'être scolarisé (cette année les enfants nés en 2016 et 2017 peuvent  être inscrits), n'hésitez pas à venir me rencontrer, je serai ravie de vous accueillir. Je vous présenterai notre projet d'établissement et vous ferai visiter nos locaux.

A partir de septembre 2019, vous pourrez aussi inscrire les enfants nés en 2018 ; ils pourront intégrer l'établissement en septembre 2020.

Bien à vous.

Marie-Edith chenevière

courriel.png

02 99 55 20 13.

ARCHIVES

Visites 2018-19

 48108 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Bienvenue sur Ecole Notre Dame de Bon secours

OFrance.jpgVendredi 6 septembre

Une classe de plus à l’école primaire privée

OFrentree19.jpg

Nathalie Cintré, Antoine Lacroix, Marie-Edith Chenevière, cheffe d’établissement, Cécile Santier et Audrey Pellier ont accueilli 345 élèves.

L’école primaire privée Notre-Dame de Bon-Secours ouvre avec une treizième classe. « C’est une troisième ouverture en cinq ans. Une en maternelle et deux en élémentaire », mentionne Marie-Edith Chenevière, qui fait sa cinquième rentrée comme cheffe d’établissement.

Les effectifs passent de 332 élèves l’an dernier à 345 en 2019 : 139 sur cinq classes en maternelle et 206 sur huit classes en élémentaire.

À noter l’arrivée de quatre nouveaux professeurs des écoles : Audrey Pellier qui a en charge une classe de moyenne et grande section, Cécile Santier une classe de CE1 et CE2, Nathalie Cintré qui prend le poste de l’école inclusive, et Antoine Lacroix qui assure la décharge de direction en CM2 les jeudi et vendredi.

Un projet immobilier prévoit d’agrandir la salle de sieste, cette année.

L’école Notre-Dame de Bon-Secours et le collège Saint-Michel forment, depuis 2017, l’ensemble scolaire Bon-Secours-Saint-Michel.


OFrance.jpgMardi 27 août 2019

Ille-et-Vilaine. La cloche de rentrée a déjà sonné pour les chefs d’établissement de l'enseignement catholique

La rentrée des 337 chefs d’établissement de l'enseignement catholique du département s’est déroulée lundi 26 août, au collège lycée de L’Assomption, à Rennes.

chefs-etablissements.jpg

Plus de 400 personnes, dont 337 chefs d’établissement, étaient présentes à la réunion de rentrée de l’enseignement catholique, lundi 26 août.

« Cette rentrée marque le redémarrage de l’année scolaire, après quelques semaines de congé propices au repos et au ressourcement », entame Michel Pellé, le directeur diocésain de l’enseignement catholique d’Ille-et-Vilaine, en poste depuis un an.

Lundi 26 août, près de 400 personnes étaient réunies au collège lycée de L’Assomption, à Rennes, pour la réunion de rentrée de l’enseignement catholique du département. Parmi elles, 337 chefs d’établissements scolaires, mais aussi le personnel du directoire diocésain et de l’ensemble des instances catholiques bretilliennes.

« Ce rendez-vous, qui a lieu chaque année juste avant la prérentrée des établissements, permet à toutes ces personnes de se rencontrer, se retrouver, se fédérer », explique Michel Pellé. L’occasion également de rappeler les priorités diocésaines en termes d’éducation et d’enseignement.

Réformes Blanquer

Car cette rentrée scolaire s’inscrit dans un « contexte particulier » : celui de l’intégration de la vague de réformes éducatives dans le paysage scolaire. La loi « pour une école de la confiance », dite loi Blanquer, entre en vigueur à la rentrée, ainsi que les réformes du lycée général et technologique et de la formation professionnelle.

La réforme du baccalauréat, qui sera complète à partir de la session de juin 2021, concernera cette année la classe de première. « On entre dans le vif du sujet de cette réforme, avec la disparition des filières », constate Vincent Quibel, le nouvel adjoint en charge de l’enseignement du second degré au conseil diocésain.

chefs-etablissements2.jpg

La réunion de rentrée est l’occasion pour les chefs d’établissement bretilliens de « se rencontrer, se retrouver, se fédérer ». 

Pour une école plus inclusive

De grands chantiers s’annoncent également du côté des modalités d’accompagnement des enfants atteints de handicaps. « Nous allons travailler à rendre l’école toujours plus inclusive », assure Michel Pellé. Pour cela, le directeur diocésain souhaite une meilleure intégration des auxiliaires de vie scolaire handicap au sein de la communauté éducative et une plus grande proximité avec les familles.

« Élève ambassadeur »

Sur le volet de la lutte contre le harcèlement scolaire, « nous allons sensibiliser et mobiliser, non seulement les chefs d’établissement, mais aussi le corps enseignant et le personnel de vie scolaire. » Et de citer de « belles initiatives », comme celle de la création d’un statut « d’élève ambassadeur médiateur ».

84 000 élèves

D’ici quelques jours, 84 000 jeunes feront leur rentrée dans un établissement d’enseignement catholique d’Ille-et-Vilaine. Soit 42 % de l’ensemble des élèves bretilliens. « La fréquentation d’établissements catholiques est particulièrement élevée dans les quatre départements bretons, quand la moyenne nationale tourne aux alentours de 20 % d’inscrits », relève Michel Pellé. Résultat ? « Une forte mixité sociale : l ’enseignement catholique s’adresse à toute la population. »

nouveau.gif

vie_classes.jpg

Rubriques

Déplier Fermer Cycles 2 et 3

Déplier Fermer Cycle 3

Déplier Fermer Cycle 2

Déplier Fermer Cycle 1

Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :  Accueil